RE-CONCEPTUALISER LA PROSPECTIVE, LE FUTUR ET SON IMPACT: Retour d’expériences décoloniales des futurs des pays du Sud

Call for papers for: Foresight

Titre du numéro :

RE-CONCEPTUALISER LA PROSPECTIVE, LE FUTUR ET SON IMPACT:

Retour d’expériences décoloniales des futurs des pays du Sud

Editeurs invités:

Geci Karuri-Sebina, Université de Witwatersrand

Riel Miller, UNESCO 

Kwamou Eva Feukeu, UNESCO et l’université de Lancaster

Calendrier:

Date de clôture de l'appel aux abstracts : 30 juin 2021 (notification: 25 juillet 2021)

Ouverture du portail aux contributions: 1 juillet 2021

Echéance de soumission des écrits: 30 octobre 2021 

 

Introduction et contexte

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Capacité à décoloniser » (C2D) - un programme audacieux de recherche-action basé sur une articulation innovante des études décoloniales et des études des futurs - ce projet de numéro spécial vise à étendre la diffusion de la littératie des futurs comme compétence fondamentale pour réexaminer et restructurer les deux disciplines. Ce numéro d'avant-garde sur la littératie des futurs ne vise pas seulement à proposer d'élargir notre compréhension de l'anticipation en renforçant l'importance du contexte et de l'authenticité. Il s'agit également de renouveler ou d'adopter les mécanismes utilisés pour révéler les systèmes et processus d'anticipation que nous mobilisons dans notre vie quotidienne.

Les études prospectives ont historiquement émergé en réponse à des besoins socio-économiques spécifiques : préparation, planification et prévision (Son, 2015 ; Andersson, 2018 ; Miller, Feukeu, et Raleigh, 2021). Cette approche a été massivement adoptée au Sud, notamment avec le soutien du PNUD à l'avancement du domaine en Afrique et dans le Sud global dans les années 1990 (Sall, 2003). Les critiques postcoloniales, subalternes et décoloniales, y compris le mouvement de l'Opprimé, ont toutefois remis en question les jumelles utilisées pour décrire les options futures ("développement") et répondre à l'urgence du présent (Fanon, 1952 ; Césaire, 1956 ; Freire, 1972/1974 ; Gayatri, 1988 ; Rivera Cusicanqui, 2020 ; Thiong'o, 1986/2011; Mbembe, 2000 ; Lugones, 2008/2019 ; Tlotsanova & Mignolo, 2015 ; Sarr, 2016 ; Kisukidi, 2020).

Au fil des années, le domaine de l'anticipation a suscité un intérêt critique au-delà du développement des méthodologies des études des futurs et de la prospective, pour se concentrer sur une étude plus fondamentale sur la nature et l'utilisation de l'anticipation (Facer, 2013 ; Miller, 2015 ; UNESCO, 2018 ; Poli & al, 2019). L'objectif est de remettre en question et de créer les savoirs, et de relier toutes les disciplines qui investissent (dans) les futurs, de l'anthropologie aux STEM, en passant par le droit, les ressources naturelles, l'éthique ou l'administration des affaires.

Le travail du projet C2D comprend de nouvelles recherches pour rassembler ces deux rapports disciplinaires aux savoirs dans un document de travail qui constitue le cœur de ce numéro spécial. L'objectif de ce numéro spécial est d'attirer d'autres études de « savoirs situés » (Haraway 2016) qui se concentrent également sur l’étude de cas au profit de la décolonisation des futurs en mettant l'accent sur les pays du Sud. La focalisation sur les grands Suds est motivée par le fait que la théorisation émergente sur la littératie des futurs a continué à être dominée par les pays du Nord, alors que le Sud global a articulé depuis des siècles des perspectives importantes et uniques à partager avec le monde pour présenter une praxis alternative et faire avancer la recherche-action pour la théorie décoloniale et les études des futurs (Sium, Desai & Ritskes, 2012 ; Mignolo & Walsh, 2018 ; Sriprakash & al, 2021; de Sousa Santos, 2016).

L'accent mis sur le Sud est également important car les systèmes d'anticipation authentiques mettent en évidence le contexte comme facteur déterminant. Ceci est tout aussi pertinent dans le Sud global - que certains considèrent comme des contextes post-coloniaux - que dans le Nord global où nos lendemains ont été sujets à la colonisation des idées présentes sur le futur (Sardar, 1993 ; Appadurai, 2013 ; Miller, 2015 ; Feukeu, 2021). En bref, l'impact de la prospective résiderait dans l'inclusion des marges pour construire collectivement et renégocier de manière systémique la forme et le contenu de futurs pluriversels (Feukeu, Ajilore & Bourgeois, 2021; Paradies, 2020). Qu'est-ce que cela signifie pour les futurs de mener la route de vers la liberté (Miller, 2015 ; Sen 1999) ? Serait-ce quelque chose de l'ordre de la quête de la résurgence (Simpson, 2016) et de la lutte contre la double conscience (duBois, 1903) ?

Spécificités

  • Nous sommes intéressé.e.s par des articles basés sur des cas ou des concepts, liés aux débats théoriques sur l'anticipation et la prospective ; cette idée de "décolonisation du futur". L'accent est mis sur les auteurs et les applications provenant de ou situées dans le Sud global.
  • Format : Nous sommes ouverts à l'inclusion de contributions dont le format va au-delà des articles traditionnels, ce qui pourrait inclure, par exemple, des vidéos ou des présentations multimédias.
  • Langue : La revue est principalement en anglais. Cependant, pour ce numéro spécial, nous invitons des contributions dans n'importe quelle langue, accompagnée d’une traduction en anglais.
  • Thèmes d'enquête : nous sommes intéressé.e.s par les pratiques et les expériences d'anticipation qui explorent ou conceptualisent de manière nouvelle ou créative :
    • Situer l'étude des futurs au sein de la littérature décoloniale : que signifierait trouver, construire et reconnaître des systèmes d'anticipation plus authentiques ? S'approprier nos images de l'avenir en tant que communautés libérées ?
    • Repenser l'objet des études des futurs : épistémologie, axiologie et téléologie des études des futurs, classification des prémisses d'anticipation.
    • Proposer des cadres conceptuels à la lumière de ces débats pour des sujets tels que, sans s'y limiter, les processus de recherche-action participative et anticipatoire, l’empowerment (ou encapacitation), les théories du genre, le post-activisme, les cadres d’évaluation favorables à la complexité, etc.

Détails de soumission

  • Les rédacteurs invités accueillent des articles à prendre en considération de la part d'universitaires, de chercheurs, de praticiens, d'artistes, de penseurs, etc. sous réserve d'une évaluation qualité par les pairs.
  • Les auteurs intéressés par une publication dans le numéro spécial doivent d'abord soumettre un résumé de 500 mots avant le 30 juin 2021 à [email protected].
  • La soumission des articles se fera par le biais du système de soumission en ligne du journal. Les auteurs doivent suivre les instructions pour les auteurs qui se trouvent sur la page d'accueil de la revue.
  • Toute demande de renseignements peut également être adressée au contact du numéro spécial, [email protected].
  • Le processus de ce journal implique une double évaluation par les pairs à l’aveugle par article.
  • Veuillez noter que toutes les soumissions ne sont pas garanties de publication et seront soumises au processus rigoureux habituel d'évaluation par les pairs du journal Foresight.
  • Toutes les soumissions d'articles complets se font à travers la plateforme ScholarOne.

Références

ANDERSSON, Jenny. The Future of the World. Futurology, Futurists, and the Struggle for the Post-Cold War Imagination. Oxford: University Press, 2018.

APPADURAI, Arjun. Future as Cultural Fact : Essays on the Global Condition. New York : Verso, 2013.

CESAIRE, Aimé. Lettre à Maurice Thorez du 24 octobre 1956. Paris: Présence africaine, 1956.

DuBOIS, William Edward Burghardt. Les âmes du people noir. Paris: La Découverte, 2007 (1903).

FACER, Keri. “The problem of the future and the possibilities of the present in education research”. International Journal of Educational Research, 61, 2013. p. 135-143.

FANON, Frantz. Peaux noires, masques blancs. Paris, Seuil, 1952.

FEUKEU, Kwamou Eva. “Futures or the reproduction of oppression”. Futures, 2021, à paraître.

FEUKEU, Kwamou Eva, AJILORE, Olawabumni et Robin BOURGEOIS. ‘The Capacity to Decolonise.’ Projet “The Capacity to Decolonise” de l’université de Witwatersrand. IDRC, 2021.

FREIRE, Paulo. La pédagogie des opprimés. Paris: Maspero, 1974 (1972).

HARAWAY, Donna. Staying with Trouble: Making Kin with the Chthulucene. Durham: Duke University Press, 2016.

KISUKIDI, Nadia Yala, Préface. In : MBEMBE, Achille. De la postcolonie : Essai sur l’imagination politique dans l’Afrique contemporaine. 2e ed. Paris : La découverte, 2020. p. I-XVIII.

LUGONES, María. “La colonialité du genre.” Les cahiers du CEDREF [En ligne], 23 | 2019, [réf. 03 décembre 2019] (2008). Disponible sur : http://journals.openedition.org/cedref/1196.

MBEMBE, Achille. De la postcolonie. Paris: Karthala, 2000.

MIGNOLO, Walter et WALSH, Corinne. On Decoloniality: Concepts, analytics, praxis. Durham: Duke University Press, 2018.

MILLER Riel, FEUKEU Kwamou Eva, and RALEIGH Nicholas Balcom. “Futures Studies, Anticipation, and Futures Literacy: An Invitation to Co-create a Living Framework”. Futures, 2021, à paraître.

MILLER, Riel. “L’apprentissage, le futur et la complexité : essai sur l’émergence de la littératie des futurs”, (trad) Kwamou Eva Feukeu, 2020. European Journal of Education, 50, 2015. p. 513-523.

PARADIES, Yin. “Unsettling truths: modernity, (de-)coloniality and Indigenous futures.” Postcolonial Studies, 23(4), 2020. p. 438-456.

POLI, Roberto. Handbook of Anticipation. Basel: Springer, 2019.

RIVERA CUSICANQUI, Silvia. Ch'ixinakax utxiwa: On Decolonising Practices and Discourses, Cambridge: Polity Press, 2020.

SARDAR, Ziauddin. “Colonizing the future: the ‘other’ dimension of futures studies”. Futures, 25(3), 1993. P. 179–187.

SARR, Felwine. Afrotopia. Paris: Philippe Rey, 2016.

SEN, Amartya. Un nouveau modèle économique. Développement, justice, liberté. Paris: Odile Jacob, 2003.

SIUM, Aman, DESAI Chandni, et Eric RITSKES. “Towards the ‘tangible unknown’: Decolonization and the Indigenous future.” Decolonization: Indigeneity, Education & Society, 1(1), 2012. P. 1-13.   

SIMPSON, Leanne Betasamosake. Dancing on our Turtle’s Back: Stories of Nishnaabeg Recreation, Resurgence and a New Emergence. Winnipeg, Arbeiter Ring Press, 2011.

SPIVAK, Gayatri. “Can Subalterns Speak?” in: Cary Nelson/Lawrence Grossberg (Hg.): Marxism and the Interpretation of Culture, Illinois: University Press Urbana, 1988. p. 271–313.

SRIPRAKASH, Arathi, NALLY David, MYERS Kevin et Pedro RAMOS‐PINTO. “Learning with the Past: Racism, Education and Reparative Futures.” UNESCO Futures of Education report, 2021, à paraître.

wa THIONG’O, Ngugi. Décoloniser l’esprit. Paris, La fabrique, 2011 (1986).

TLOSTANOVA, Madina et MIGNOLO, Walter. Learning to Unlearn: Decolonial Reflections from Eurasia and the Americas. Columbus, OH: The Ohio State University Press, 2012.

SALL, Alioune. “Africa 2025: What possible futures for sub-Saharan Africa?”. Paper for UNDP/African Futures. Pretoria: Unisa Press, 2003.

SON, Hyeonju. “The history of Western futures studies: An exploration of the intellectual traditions and three-phase periodization”. Futures, 66, 2015. P. 120–137.

de Sousa Santos, Boaventura. Épistémologies du Sud. Mouvements citoyens et polémique sur la science. Paris, Desclée de Brouwer, 2016.

UNESCO. Transformer le futur : l’anticipation au XXIe siècle, (dir) Riel Miller. Montréal: Presses Universitaires, 2020.

 

Sites internet

https://www.arcgis.com/apps/PublicInformation/index.html?appid=e8e24182c0204cbdae538afc2832fc97

https://decolonialfutures.net/

http://foresightfordevelopment.org/c2d

https://medium.com/copenhagen-institute-for-futures-studies/decolonising-futures-with-pupul-bisht-b1245ac416ff

https://mpathy.ca/lotus/

http://mpathy.ca/wp-content/uploads/2019/09/InclusiveFutures_Lotus_possible_interactivity.pdf